Foo.bar : un test caché par Google pour recruter des développeurs

gravatar
 · 
2 min read
Featured Image

Avez-vous déjà pensé aux recruteurs qui reçoivent des tonnes de CV, parfois n'ayant aucun lien avec ce qui est demandé ? Google oui. Pour trouver ses futurs talents et être sur d'avoir des candidatures de qualité, le géant de l'internet les choisit lui-même avec Foo.bar.

Vous parlez notre langage. Prêt pour un défi ?

Ce recrutement parallèle, c'est Max Rosett, aujourd'hui développeur chez Google, qui en parle dans un article sur The Hustle.

Alors qu'il travaillait sur un projet, il recherche « python lambda function list comprehension » sur le célèbre moteur de recherche. Les résultats s’affichent. Il parcourt la page, tout est normal... Jusqu'à se qu'elle se divise en deux, laissant apparaitre un message l'invitant à jouer. Il clique sur « I want to play ». Qui ne l'aurait pas fait ?

foo.bar google recrutement developpeur-02

Max Rosett est redirigé vers le site « foo.bar » — aujourd'hui inaccessible sans code d'accès. La page ressemble à une interface de commande — l'écran noir avec des lignes de codes comme dans les films. Le développeur tape la commande permettant d’obtenir la liste des fichiers — un truc de développeurs. Un seul fichier est présent sur le serveur : start_here.txt.

foo.bar google recrutement developpeur-03

Il continue de suivre les informations. Un compte à rebours se déclenche. Max a 48h pour résoudre six exercices, encore une fois, comme dans les films !

Bien entendu, il réussit l'ensemble des tests. À la fin, un formulaire lui demande d'entrer ses coordonnées. Deux jours plus tard, Google le contacte pour un entretien au siège de Mountain View, bien réel et plus classique cette fois.

foo.bar google recrutement developpeur-01

Foo.bar permet d'identifier les meilleurs talents

Foo.bar est une idée géniale. Il faut dire ce qui est. Pour plusieurs raisons. Google identifie les talents, parfois même avant les principaux intéressés, et ne les laisse pas filer chez un concurrent.

Ensuite, ce processus, mis sous forme de jeu, n'en est que plus excitant et valorise la jeune recrue — c'est toi et toi seul que l'on cherche !
Et pour finir, difficile de faire la même chose pour les entreprises « classiques » qui n'ont pas accès à ces bases de recherches gigantesques.

Je vous laisse, je n'ai pas terminé ma liste de mots-clés pour trouver un job dans la Silicon Valley. Quoique... C'est un peu surfait. Ne vaudrait-il pas mieux un bon job chez Back Market, voyez plutôt à quoi ressemble leur communication !

Ces articles pourraient vous intéresser

Featured Image
L'Office du tourisme et des Congrès de Paris est une institution née il y une trentaine d'année avec pour objectif : l'accueil et l'information des touristes ainsi que la promotion de la capitale en …
Featured Image
Si vous êtes arrivés sur cet article c’est que vous vous intéressez de près ou de loin à la notion de "productising" : un anglicisme de plus en plus présent dans le merveilleux monde …
Featured Image
Nous vous avions présenté succinctement Marou dans notre article La Crème De La Crème du chocolat. Et comme promis, nous n'avons pas résisté à l’idée de vous parler un peu plus de cette marque qui excelle autant dans …
millefeuille-mockup-banner
Visuel de presentation alternatif du Coolkit de Antoine Peltier
Visuel de presentation de la chaine YouTube de Antoine Peltier

© Antoine Peltier ☞ 2016 → 2023

View