Il se dit que rien n'est jamais certain mis à part la mort et les impôts. C'est une manière de voir la vie. Une autre chose est sûre : l'industrie mortuaire n'a que peu évolué ces derniers siècles. L'expérience des salons funéraires reste un moment étouffant mêlé de dentelles, de marbre et de couleurs sobres (pour ne pas dire tristes). Le funérarium du futur vient de chez nos voisins anglo-saxons.

Il en faut pour tous les goûts

Exit Here est une idée originale du restaurateur Oliver Peyton et de Transit Studio, un studio d'architecture. Ensemble, ils créent le funérarium du futur : chaleureux, contemporain et donnant une vision moins... effrayante de la suite des événements.

Salon de Exit Here, le funérarium du futur
Photographie : Agnese Sanvito

Ce qui est assez amusant c'est que Transit est, en temps normal, plutôt tourné vers les lieux de vie. Le studio s'est notamment occupé des restaurants d'Oliver Peyton. C'est donc un changement radical.

"Grâce à nos recherches et nos discussions, ainsi qu'à la compréhension du fonctionnement de l'industrie, nous espérons avoir rendu ce qui est inévitablement une période difficile un peu plus facile, avec une plus grande possibilité pour une expérience personnalisée."

Expliquent les porteurs du projet Exit Here

Le funérarium du futur : un projet que l'on ne peut pas refuser

"Repenser l'avenir du salon funéraire est un dossier tellement extraordinaire que nous ne pouvions pas dire non" admet Ben Masterton-Smith, directeur de Transit.

En terme de design, j'aime l'approche qu'ils ont eue. Ils se sont axés sur ce qui peut paraître évident : une maison et un univers familier. À l'intérieur, on retrouve deux espaces privés de réception à la manière d'un salon et d'une salle à manger. Les deux sont reliés à la pièce "de contemplation" par un couloir incurvé qui amène un aspect organique et vivant.

Les meubles modernes et vintage se mélangent. Les sols en marbre immaculés ont laissé place à un parquet chaleureux couleur caramel. Quelques murs se parent de couleurs vivantes : bleu, jaune, vert... Le funérarium du futur amène de la vie dans le business de la mort.

Salon de Exit Here par Transit Studio
Photographie : Agnese Sanvito

Enfin, là où nous connaissons des vitrines chargées de couronnes de fleurs en plastique et de pierres tombales, Exit Here joue l'épure. La façade art déco était déjà présente. Un bleu Klein, du blanc, de grandes baies vitrées et une enseigne manuscrite Exit Here; il n'y a pas besoin de plus.

Repenser le rite funéraire du début à la fin

Exit le cercueil traditionnel et les urnes obsolètes ! Le funérarium du futur propose là aussi des couleurs, et motifs et... une nouvelle forme. Le nouveau design est symétrique et peut être personnalisé. Exit Here propose même un modèle rappelant les motifs de la célèbre Fête des Morts, plus connue dans les pays d'Amérique latine.

Cercueil du funérarium du futur Exit Here par Transit Studio
Urnes du funérarium du futur Exit Here par Transit Studio

Peyton et Transit proposent aussi des sortes de pilules qui nous feraient prendre une urne funéraire pour un HomePod.

"Nous espérons que notre travail peut aider à briser les attitudes et les tabous autour de la mort. Nous aimerions que les gens puissent vraiment choisir comment ils aimeraient qu'on se souvienne d'eux et qu'on les célèbre."

Ben Masterton-Smith, directeur de Transit Studio

J'apprécie vraiment l'approche, la réflexion et l'envie d'ouverture sur un sujet si difficile à aborder. Les créateurs du projets ont de fortes convictions et des partis pris esthétiques assumés. Le résultat ne plaira certainement pas à tout le monde mais ils ont le mérite de proposer une alternative positive.