La communauté SuperShe se forme en 2018 autour de l'entrepreneuse finlandaise Kristina Roth. Elle est exclusivement réservée aux femmes et prend la forme d'une île exclusive de 34 000 m2 dans la Baltique, et d'une application pour celles qui ne peuvent s'y rendre. En effet, cette retraite haut-de-gamme coûte près de 5 000 $ la semaine.

Sur l'application, les membres de la communauté peuvent se rencontrer, discuter et profiter de contenus exclusifs. C'est de cet écosystème que Jessica Walsh et ses équipes se sont occupées : nouvelle identité visuelle, nouveau design et nouvelle expérience.

Chaque femme est une SuperShe

Lorsque nous avons examiné d'autres communautés de femmes, nous avons réalisé que beaucoup d'entre elles prescrivaient trop la façon dont les femmes "devraient être". Soyez une patronne, parcourez le monde et portez vos masques de nuit. Personne ne permettait aux femmes de revendiquer leur propre version d'elles-mêmes. C'est là qu'intervient SuperShe.

Explique Jessica Walsh

Le nouveau logotype de la communauté se base sur une typographie "pinceau". Elle s'inspire des affiches de protestation des marches féminines à travers l'histoire. Cette police, plutôt utilisée en soutien, s'associe à deux autres : Panamera & Bureau Grot, plus imposantes et vindicatives.

Le logotype SuperShe par &Walsh

Des illustrations pour toutes

Comme beaucoup de projets du studio &Walsh (ex- Sagmeister & Walsh), SuperShe s'accompagne de d'illustrations. Les équipes ont développé toute une gamme de représentations féminines. Elles ont des formes, des poils, du maquillage ou non, sont voilées ou non, etc. Elles prônent l'acceptation (d'ailleurs, ce sont des codes sociétaux souvent créés par le marketing de la honte). Enfin, contrairement à ce que nous pouvons voir ces dernières années, elles ont un visage et donc une personnalité ! Joie !

Chaque illustration s'associe à une ambiance, un "mood" global : "super cool, super boss, super yaas, super no". Avec tous ces éléments visuels et rédactionnels, SuperShe a un ton réellement inclusif et exprime bien le fait que chaque femme est ce qu'elle veut être. C'est super cool !

L'application de cette ile reservée aux femmes

Maintenant plus que jamais, avec des personnes travaillant à distance et incapables de se rencontrer physiquement, nous avons besoin de moyens de se connecter et de former des communautés comme celle-ci. Des plateformes numériques où les femmes peuvent partager l'inspiration et s'entraider. SuperShe est un outil puissant pour créer des liens et des amitiés avec d'autres femmes !

Jessica Walsh à nouveau

Le projet SuperShe cumule plusieurs partis pris forts. Ces choix audacieux lui donnent un esprit revendicateur. Cependant, l'image de marque conserve une ambiance sympathique et accueillante, notamment avec les illustrations et la typographie "pinceau". Ce qui est tout de même un atout pour une communauté. J'apprécie aussi le fait que le projet ose s'affranchir de tous les codes et clichés que l'ont peut connaitre ou voir dans ce domaine. Avec de tels choix, on ne peut que l'adorer ou le détester.

Dans un autre style, j'avais beaucoup aimé le projet de Morgan Sterns sur l'hygiène féminine et ses tabous (c'est un projet d'étude, n'allez pas le comparer à celui-ci qui est réalisé par un studio de design).